Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

glacedos_crjeuxvidfoot_crdoctorants2autoconf3_crafrique_cr

Laboratoire Socio-Psychologie et Management du Sport

RepMut

 

www.RepMut.com

Logiciel d’analyse des relations intergroupes à l’aide de représentations mutuelles    

Il s’agit d’élaborer un outil permettant un diagnostic rapide et automatique de relations intergroupes ou inter-catégorielles.

Présentation du projet

Le cadre théorique s’appuie sur les travaux du courant de la catégorisation sociale et des théories qui y sont associées (TIS, TAC, PIS, TEI, MPE, TCII…) ainsi que sur leurs développements en termes de partitions sociales. La méthodologie s’inspire des travaux sur les représentations sociales revisités en tenant compte des recherches en psychologie sociale du langage avec notamment la notion de co-construction. Le traitement des résultats est basé sur des analyses multidimensionnelles (AFC, ACP, arbres de similitude) et des statistiques inférentielles (test d’hypothèses, paramétriques, non paramétriques).

Plus précisément, l’outil comprend un recueil par associations libres d’items qualifiant les différents groupes  cibles, ces items étant ensuite « expertisés » par les répondants eux-mêmes sur des dimensions pertinentes du point de vue théorique. Les traitements effectués sur les données concernent d’une part les différentes représentations (endo-représentations, exo-représentations, méta-représentations, stéréo-représentations, supra-représentations, autoreprésentations) et d’autre part les effets des mécanismes catégoriels et stéréotypiques (biais perceptifs et évaluatifs, discriminations implicites et explicites…). Ces résultats dans leur ensemble sont synthétisés dans des patterns de relations (partitions sociales) auxquels sont associées les stratégies identitaires des acteurs. La démarche se conclue sur un diagnostic argumenté (texte généré automatiquement) pouvant servir de base à une éventuelle intervention.

A terme, l’outil donnera lieu à une version de démonstration destinée à la promotion et une version finalisée permettant le transfert vers les utilisateurs (entreprises, société civile, associations, laboratoires…). Dans cette dernière version, différents modules seront proposés en fonction des besoins des utilisateurs. L’outil sera disponible sous différents formats (papier, CD, en ligne pour un usage intra ou internet).

D’un point de vue théorique, l’outil constitue une application des recherches classiques dans leurs développements récents en prenant en compte la pluralité des identités (personnelles, sociales ou collectives). D’un point de vue méthodologique, le traitement est facilité et les analyses s’appuient sur des données objectives.D’un point de vue pragmatique, son caractère novateur réside dans la possibilité d’atteindre un résultat immédiat ; il permet un travail rapide à grande échelle. De plus, s’appuyant sur des mécanismes fondamentaux, il est transposable à des situations variées.

De façon générale, ce logiciel peut être considéré comme un outil d’aide à la décision.
Dans le domaine du travail, cet outil pourra être utilisé par les cabinets d’audit et par certains organismes de formation pour faire un diagnostic des relations intergroupes. Dans le domaine social, il pourra servir d’outil d’évaluation d’actions dans le cadre des politiques de la ville visant des médiations (actions quartiers) en permettant, par exemple, de tester les dispositifs de lutte contre les discriminations. Dans le domaine de la santé, il pourra servir à affiner la compréhension de la place des malades et de leurs relations avec les autres. Dans le domaine du sport, il pourra aider à comprendre les relations entre les encadrants et les pratiquants, les différents groupes de publics des événements sportifs (supporters, spectateurs…), les différentes catégories de clients à une même marque…  Il pourra également constituer un outil pédagogique ou de recherche en psychologie sociale permettant d’illustrer les mécanismes de discrimination déjà connus et d’en tester de nouveaux.

NB : RepMut est un outil qui a été élaboré à partir de la conception des partitions sociales (Castel & Lacassagne, 2011) par un groupe de travail (dont principalement Castel, P., Lacassagne, M.F., Mangin, F., Peteuil, A., Velandia Torres, C.) issu de l’axe I (« Dynamiques identitaires et partitions sociales ») du laboratoire Socio-Psychologie et Management du Sport (SMPS). Il a fait l’objet d’un développement informatique soutenu par Synerjinov. La version 2, financée dans le cadre de Welience, est en cours de développement.

Site webwww.RepMut.com

msh
Université de Bourgogne